restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Retrouvez ici, et faites nous partager tous vos travaux de restauration sur vos véhicules

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par KikiMutt » 18 Juil 2019, 19:48

Salut les Lions,
salut Thomas ::coucou

voici ce que je fais avec les Mutt : je les caresse, doucement et dans le sens du poil, je leur parle gentiment sans jurons et toujours avec un voix suave ... :mrgreen:
résultat le passage de 2 en 3 ne craque jamais ..... enfin pas toujours ... en fait ca dépend de l'état d'esprit de ces ::incomprehensible de jeeps ::mdr2
mais globalement c'est bien ce que disait Jean-Louis ... comme les femmes !!!
surement que Dieu les a créées le même jour .... c'est pas possible autrement !! ::mdr2

et ...
c'est pas notre ami Bruno qui dira le contraire !...
:flu
Avatar de l’utilisateur
KikiMutt
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 889
Âge : 58
Inscription : 28 Déc 2014, 14:29
Véhicule(s): Jeep MUTT M151A2 1968 - Jeep MUTT M151A2 1970 - Steyr Puch Pinzgauer 712M 1973 - M416A1 1968
Localisation: 43

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par busa » 18 Juil 2019, 20:07

Salut Kiki, ::coucou

Tu sais, çà doit faire une dizaine que j'ai mon Super et les vitesses craquent toujours avec moi….

MAIS je vais tester la méthode JLR pour voir, faire une micro-pose PM entres les vitesses.

Il ne doit pas être dans le faux le ::vieu2

Ah ces jeunes, ils savent mieux que les anciens !!!! ::mdr2
busa
Caporal-Chef
Caporal-Chef
 
Message(s) : 271
Âge : 45
Inscription : 29 Oct 2018, 22:32
Véhicule(s): M201 24v
Localisation: ANGERS

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par busa » 18 Juil 2019, 20:09

erratum : micro-pause et non micro-pose !!
busa
Caporal-Chef
Caporal-Chef
 
Message(s) : 271
Âge : 45
Inscription : 29 Oct 2018, 22:32
Véhicule(s): M201 24v
Localisation: ANGERS

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par KikiMutt » 18 Juil 2019, 20:38

oui, effectivement c'est ce que je fais aussi, et lorsque c'est en cote double pédalage ou double débrayage et çà passe en douceur.
sinon c'est une blague ... je ne leur parle pas .... sauf au Pinz ... enfin en vain car c'est bien un Teuton ... comprend rien de rien à rien !!!! ::mdr2
Avatar de l’utilisateur
KikiMutt
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 889
Âge : 58
Inscription : 28 Déc 2014, 14:29
Véhicule(s): Jeep MUTT M151A2 1968 - Jeep MUTT M151A2 1970 - Steyr Puch Pinzgauer 712M 1973 - M416A1 1968
Localisation: 43

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par JLR » 19 Juil 2019, 12:29

Bonjour Kikimutt,
KikiMutt a écrit :...effectivement c'est ce que je fais aussi, et lorsque c'est en cote double pédalage ou double débrayage et çà passe en douceur.

Je n'aurais pas pensé que le double pédalage aurait une influence autre que celle d'entendre "le bruit agréable du moteur", comme je le fais systématiquement sur ma Mazda MX5, en montant et en descendant les vitesses. Ca coute cher en carburant, mais c'est si bon d'entendre le vroummmm !

Par contre, le double débrayage est autre chose, et est absolument indispensable avec une jeep pour passer de 2nde en 1ère tout en roulant et sans faire craquer les pignons.

Quand l'ami Busa aura été convaincu par l'arrêt momentané au point mort, il devrait essayer la même "technique" sur son tracteur, car il obtiendrait le même résultat satisfaisant (sur les vitesse synchronisées, sinon c'est le double-débrayage obligatoire).

Si quelqu'un a besoin de connaitre la méthodologie du double pédalage et du double débrayage, qu'il le dise et il l'aura rapidement.

A bientôt :smile:
JLR
Avatar de l’utilisateur
JLR
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 960
Inscription : 28 Déc 2014, 12:44
Véhicule(s): MB et M201
Localisation: Oise

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par KikiMutt » 19 Juil 2019, 14:43

bonjour à tous,

Je n'aurais pas pensé que le double pédalage aurait une influence autre que celle d'entendre "le bruit agréable du moteur",


et non cher Jean-Louis, il n'y a pas d'accélération au double pédalage, c'est d'ailleurs la seule différence avec le double débrayage :smile:
j'ai appris ceci fin des années 70 sur ces vieux GMC, Simca ... lors du passage de mon PL, les deux se pratiquent et je l'ai appris très jeune sur les tracteurs avec mon papa qui était paysan :smile:
j'allais dire comme tous les fils de paysans d'ailleurs

j'utilise le double-pédalage (donc sans accélération au point mort) lorsque je monte des cotes de faible pente mais pas toujours, c'est en conduisant qu'on le "sent", l'habitude de l'engin, des routes, des virages, etc. ... comme tout un chacun.

Bien que la BV de Mutt soit synchronisée ceci permet de passer en douceur et également d'économiser les synchroniseurs ....
si la cote est trop raide j'utilise le double-débrayage avec la bonne accélération (avant/pendant/après) donc une accélération ad'hoc pour mettre le moteur au nombre de tours adaptés aux rapports des engrenages de la BV.
j'utilise le double-débrayage également dans les descentes qui sont très en pente mais pas systématiquement non plus.

Cette technique bien connue peut également s'appliquer sur nos véhicules récents, je m'explique.
lors de stages de conduite (obligatoires et payés par l'entreprise je précise) nous avons appris par les pros que nous pouvions réduire les risques lors de la conduite sur routes glissantes (neige, 1ere pluies après période de sécheresse donc avec une fine couche d'hydrocarbures, etc. je ne dis pas verglas car là .... ::confu ) :
En effet, sur ces routes hivernales, le fait de rétrograder a pour effet de rapprocher subitement les vitesses de rotation des arbres de la BV (primaire et secondaire) et provoque un à-coup, donc un blocage de roues et la perte d'adhérence, etc. et le double-débrayage permet d'éviter cela ou au moins d'en limiter les effets.

alors bien sur les véhicules récents sont équipées d'ABS, ESP, etc ... mais ... la technologie, aussi évoluée soit elle, ne peut pas se substituer à un bon conducteur.

Si un jour vous avez l'occasion de faire un stage sur route glissante ou dans des conditions hivernales habituelles, ce qui est mieux, vous verrez que l'on a beaucoup d'idées reçues et qu'après on conduit bien différemment ....
en tout cas c'est la leçon que j'ai apprise tout comme mes collègues de travail qui ont participé.
bonne aprèm ::coucou
k.
Avatar de l’utilisateur
KikiMutt
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 889
Âge : 58
Inscription : 28 Déc 2014, 14:29
Véhicule(s): Jeep MUTT M151A2 1968 - Jeep MUTT M151A2 1970 - Steyr Puch Pinzgauer 712M 1973 - M416A1 1968
Localisation: 43

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par JLR » 19 Juil 2019, 18:50

re-bonjour Kikimutt,

Tiens donc, il semblerait que nous ayons des définitions différentes ! Pour moi, c'est ceci (mais je peux me tromper) :-

Double débrayage
Chaque opération se fait rapidement
1- débrayer, passer au point mort
2- embrayer tout en donnant un coup d'accélérateur pour mettre le moteur proche du bon régime
3- débrayer, passer la vitesse avant que le régime moteur redescende trop bas
4- embrayer et accélérer normalement
Ceci est indispensable pour passer des vitesses non-synchronisées.

Double pédalage
Chaque opération se fait rapidement
1- débrayer, amener le levier de vitesse vers la nouvelle vitesse, tout en donnant un coup d'accélérateur quand on franchis le point mort
2- embrayer et accélérer normalement
Je répète ce que j'ai déjà dit : ceci ne sert à rien pour le passage des vitesses, le seul but est d'entendre le vroummm du moteur.

Dans un cas on actionne 2 fois la pédale d'embrayage = double débrayage
Dans l'autre cas, on actionne une fois chaque pédale = double pédalage

J'ai l'impression que, pour vous, le double pédalage est comme le double débrayage décrit ci-dessus sauf qu'au point n°2 vous ne donnez pas le coup d'accélérateur.
Est-ce que ceci permet de passer des vitesses non-synchronisées ? Mmmmm j'ai un doute.
Par contre, oui, ça doit aider à passer des vitesses synchronisées sur des BV anciennes car l'embrayage est actionné 2 fois.

Qu'en pensez-vous ?

A bientôt :smile:
JLR
Avatar de l’utilisateur
JLR
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 960
Inscription : 28 Déc 2014, 12:44
Véhicule(s): MB et M201
Localisation: Oise

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par busa » 19 Juil 2019, 20:44

Bonsoir les amis, ::coucou

J'aime bien les échanges constructifs comme ceux-là ! ::viii

Mais normalement sur ce que j'ai pu voir et lire, la BV de notre jeep ne demande pas de double débrayage (ou pédalage)
pour bien fonctionner donc je vais m'en tenir aux choses simples :
faire une micro-pause entre les vitesses et le point mort et c'est tout.

Pour moi, commun des mortels, je pense que le régime moteur est très important pour passer les vitesses sans bruits : tout à l'oreille !!!!!!

De toute façon, je n'ai pas envie d'en faire plus pour la conduire !

Ah oui, je cite la réponse de Madame :
" que les vitesses craquent ou pas, je m'en fou ! "

Et puis, maintenant que je sais réparer la BV ::mdr2 ....j'hésite à lui laisser le volant quand même…. ::septik
Merci pour Bruno et ses conseils avertis pour sa remise en route ! ::biere

Je laisse tombé la mécanique pour cet été car je souhaite peindre ma caisse avant….soudures et rustines au programme ! ::viii
busa
Caporal-Chef
Caporal-Chef
 
Message(s) : 271
Âge : 45
Inscription : 29 Oct 2018, 22:32
Véhicule(s): M201 24v
Localisation: ANGERS

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par KikiMutt » 19 Juil 2019, 21:08

Bonsoir Jean-Louis,
on est bien d'accord pour le mode op du double débrayage, en revanche ce que j'ai appris du double pédalage c'est la même chose sans le coup d'accélérateur.
Je ne sais pas si c'est une idée reçue ou bien la réalité mais en double pédalage j'ai pu constater que la plupart du temps le passage des vitesses (certaines comme 2 vers 3 et vice versa) est fluide.

en revanche je pense qu'il y a une incohérence entre votre descriptif et le nom de la manip,
voyez donc :

Dans un cas on actionne 2 fois la pédale d'embrayage = double débrayage
Dans l'autre cas, on actionne une fois chaque pédale = doublepédalage

sauf si vous faites allusion aux deux pédales de débrayage et d’accélérateur

je vous propose un copié-collé de Wikipédia :
But
Le double débrayage est une technique propre à la conduite ou au pilotage des véhicules automobiles et des poids-lourds équipés de boîtes de vitesses non synchronisées
.../...
Cette technique, qui n'est plus nécessaire avec les automobiles de série récentes, a pour but de régler la vitesse de rotation des engrenages concernés par le rapport de la boîte de vitesses que l'on s'apprête à engager. Appelé « double pédalage » quand il s'agit de monter les rapports, la manœuvre demande bien plus de dextérité pour un rétrogradage.

En effet, en l'absence de synchroniseur et pour éviter une usure prématurée, ainsi que des à-coups brutaux, les pignons de la boîte de vitesses doivent être engagés à des vitesses tangentielles proches.

bonne soirée.
k :smile:
Avatar de l’utilisateur
KikiMutt
Sergent
Sergent
 
Message(s) : 889
Âge : 58
Inscription : 28 Déc 2014, 14:29
Véhicule(s): Jeep MUTT M151A2 1968 - Jeep MUTT M151A2 1970 - Steyr Puch Pinzgauer 712M 1973 - M416A1 1968
Localisation: 43

Re: restauration Hotchkiss M201 24V 1963 Kaki

Message par Herve54 » 20 Juil 2019, 07:44

Bonjour KikiMutt,

Je n'avais jamais remarqué qu'il y avait une nuance dans le nom qui est différent quand on monte ou descend les rapports ! Merci pour cette précision, néanmoins, la technique utilisée apparemment reste la même.

L'article ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_d%C3%A9brayage

Hervé
Carte des membres >>> ICI <<<
Musées et lieux historiques conseillés par les membres >>> ICI <<<
Avatar de l’utilisateur
Herve54
Colonel
Colonel
 
Message(s) : 10729
Âge : 46
Inscription : 27 Déc 2014, 18:21
Véhicule(s): O\|||||/O - Remorque 1/4 Ton - Peugeot SX8
Localisation: 54

PrécédentSuivant

Retour vers Vos Restaurations

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité